Les publications du musée

Émile Chabrand

Le tour du monde d'un barcelonnette

Émile Chabrand (1843-1893) est un Barcelonnette, originaire de cette petite ville des Alpes-de-Haute-Provence qui, entre 1850 et 1950 fut le creuset d’une forte émigration vers le Mexique. Les descendants des Barcelonnettes forment aujourd’hui la partie la plus importante des Mexicains d’origine française.
Revenu au pays, en 1881, après vingt ans d’absence, Émile Chabrand devient un notable. C’est un homme cultivé, naturaliste et ethnographe, collectionneur et fondateur du premier musée de Barcelonnette. En 1882 et 1883, il fait un long voyage de près d’un an autour du monde qui le conduit en mer Rouge, en Inde, en Extrême-Orient, aux États-Unis puis enfin au Mexique qu’il aime et connaît si bien.
Publié en 1892, ce récit s’inscrit dans le moule des chroniques des Français voyageurs. Les caractéristiques en sont bien présentes : curiosité sincère de l’Autre ; remarques amusées sur les coutumes « étranges » ; nationalisme ardent face aux progrès des puissances rivales. Son style alerte et fluide, teinté à maintes reprises de savoureuses notes d’humour et de fausse ingénuité, en fait un récit attachant et vivant, témoin de la vision des mondes lointains par la vieille Europe.

La présente réédition est enrichie de présentations et de notes réalisées par Hélène Homps-Brousse, conservatrice du Musée de la Vallée à Barcelonnette, et de Pascal Mongne, historien d’art américaniste et enseignant à l’École du Louvre, ainsi que d’une postface de Frédéric Renn, médiateur culturel au Musée de la Vallée, accompagnant les clichés redécouverts de l’album photographique d’émile Chabrand.
Coédition Ginkgo & musée de la Vallée. 2008, 20,6 x 13,8 cm, 406 p. broché. Prix : 25€ / port : 4,50€.

COMMANDER

Les Barcelonnettes au Mexique

Les Barcelonnettes au Mexique

Récits - témoignages - recherches

  • Comment et pourquoi, au XIXe siècle, des habitants de la vallée de Barcelonnette (aujourd’hui vallée de l’Ubaye), ont-ils débarqué sur le continent américain (principalement au Mexique), y ont fait des affaires fructueuses, y ont attiré un grand nombre de leurs compatriotes qui ont constitué là-bas une communauté prospère et puissante, un véritable « empire économique » associant industrie, commerce et banque ? Qu’est-ce qui préparait ces Valèians à un tel voyage ? Comment ont-ils été guidés jusqu’à ce lointain continent ?
    Ce livre, sur Les Barcelonnettes au Mexique veut éclairer ces questions au travers d’une série de textes et documents, et aider ainsi à replacer cette aventure humaine dans ses contextes historiques, culturels, économiques.
    Sa cinquième édition, l’édition trentenaire, copieusement étoffée, s’intéresse aux autres Amériques des « Barcelonnettes », à commencer par la Louisiane (première destination des Valèians), l’Argentine, le Chili, le Guatemala…, donnant à lire d’autres parcours de migrants implantés dans le coton, le sucre et le café, grâce à des témoignages inédits.
    Il s’ouvre aussi aux descendants des migrants, à nos Cousins d’Amérique, devenus américains, mexicains, argentins ou chiliens, accueillis dans la Vallée par les Cousins de l’Ubaye, et qui viennent renouer les fils d’une histoire familiale enfin partagée.
  • 5e édition revue et augmentée - 2014 - Édition Sabença de la Valèia - Connaissance de la Vallée/ Musée de la Vallée à  Barcelonnette
  • 248 pages - 24 x 16 cm - broché - 18 €  / port 4 €
  • COMMANDER
L'aventure architecturale des émigrants barcelonnettes France/Mexique

L'aventure architecturale des émigrants barcelonnettes

France/Mexique
Sous la direction de Hélène Homps-Brousse - avec des textes de Bernard Toulier, Leticia Gamboa-Ojeda, Geneviève Béraud-Suberville

  • C'est au Mexique où ils émigrent entre 1850 et 1950, implantés dans le commerce et l’industrie  textile, que les habitants de la vallée de l’Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence), appelés les barcelonnettes, font l’expérience de la modernité et découvrent le pouvoir de l’architecture. On leur doit le premier grand magasin français édifié à Mexico, El Palacio de Hierro (le Palais de Fer), entièrement construit en fer. De retour en France, fortune faite, les émigrants-bâtisseurs s’installent à Paris (16e) et à Neuilly-sur-Seine, sur le littoral méditerranéen (Cannes) où ils investissent dans l’hôtellerie de luxe, à l’origine de l’extension du Carlton en 1913, et enfin, en Ubaye, dans leur vallée natale, où ils font construire d’imposantes villas de villégiature et surtout leurs dernières demeures, témoignages de l’attachement à leurs racines alpines. L’unité patrimoniale des collections Photographie du musée de la Vallée à Barcelonnette, les photographies du service de l’Inventaire général Région Provence–Alpes–Côte d’Azur et les archives privées inédites réunies dans le présent album donnent à voir l’aventure architecturale portée par les émigrants barcelonnettes au Mexique et en France, entre 1860 et 1960.
  • Coédition Musée de la Vallée, Barcelonnette / Somogy éditions d'Art
    Inventaire non exhaustif du patrimoine monumental porté par les “émigrants-bâtisseurs” de la Vallée de l’Ubaye, au Mexique et en France, entre 1860 et 1960. Avec le concours de l'Unité patrimoniale des collections PHOTOGRAPHIE du musée de la Vallée, Barcelonnette, du Service de l’Inventaire général et du patrimoine, région Provence-Alpes-Côte d’Azur, des Archives d’Architecture du xxe siècle, Paris, et des Archives privées, France et Mexique.
  • 200 pages, 180 illustrations - 24,6 x 28 cm - relié sous jaquette - 35 €  / port 5,80 €
  • COMMANDER
Émile Chabrand, voyageur naturaliste de Barcelonnette

Émile Chabrand

Voyageur naturaliste de Barcelonnette
Hélène Homps

Émile Chabrand (1843-1893), ou celui qui voulait être enterré dans un mausolée oriental, (fidèle réplique du Taj longuement admiré lors de son séjour en inde), a vécu hors des sentiers battus, endossant tour à tour plusieurs identités : émigrant, négociant, collectionneur, voyageur, naturaliste, chroniqueur, inventeur d’une machine volante… disparu brutalement à cinquante ans, Émile Chabrand ne nous laisse pas seulement des collections ouvertes sur les autres cultures et un récit de voyage couronné par l’académie française, il incarne à lui seul, l’esprit et la fantaisie du 19e siècle !
Coédition Société scientifique et littéraire des alpes de haute-Provence & Sabença de la Valèia, Barcelonnette. 2010, 16,5x23 cm, 78 p. broché. Prix : 10 € / port 2€.

COMMANDER

La donation Gleize

La donation Gleize

un petit trésor archéologique

La donation Gleize appartient à cette belle série de découvertes qui marqueront la longue histoire de la collection publique de Barcelonnette, et plus largement, celle de la recherche archéologique en Ubaye. Des rencontres inattendues sont à l’origine de cette découverte inespérée.

Dépliant 10 pages - format fermé : 14 x 29,7 cm (ouvert 70 x 29,5 cm) - quadri - prix 2 € / port 0,80 €

1000 petits chefs-d'œuvre du Mexique

1000 Petits chefs d'oeuvre du Mexique

la collection du musée de la Vallée

Les collections américaines du musée de la Vallée à Barcelonnette, initiées en 1882 par le voyageur naturaliste Émile Chabrand (1843-1893), développées par le sénateur André Honnorat (1868-1950) et sans cesse enrichies depuis – donations de la Chambre de commerce française du Mexique (1952) et du gouvernement mexicain (1976) –, témoignent de cette aventure humaine et de l’ouverture du musée sur les cultures du monde.
Se trouvent ainsi associées pour la première fois dans un même ouvrage plusieurs facettes du patrimoine mexicain, l’art précolombien, l’art populaire, l’art colonial, l’art moderne et contemporain et la mémoire de l’émigration. Les photographies des acteurs de l’émigration, les “images-trophées” des entreprises barcelonnettes au Mexique y côtoient dans un même intérêt les mille petits chefs-d’oeuvre de la culture populaire mexicaine.
Coéditions Somogy Paris & musée de la Vallée, Barcelonnette. 2006, 208 p. quadri relié. 22x28cm. Prix : 30€ / port : 3€.

COMMANDER

Jean Caire et Marie Tonoir

une communauté de vie et de peinture

Artistes peintres de la IIIe République, témoins de leur temps, Jean Caire (1855-1935) et Marie Tonoir (1860-1934), ont partagé une communauté de vie et de peinture. Tous deux sont issus de la province : Jean Caire est natif de la vallée de l’Ubaye, fameuse pour son émigration vers le Mexique, Marie Tonoir est originaire de Lyon, fille de soyeux. Le couple d’artistes peintres vécut les mêmes années d’apprentissage, d’abord dans les ateliers lyonnais, puis élèves de l’Académie Julian à Paris, participant régulièrement aux Salons et cédant aussi à la terntation de l’Orient intacte en cette fin de siècle.
Coéditions Somogy, Paris / musée de la Vallé. 2005, 178 pages quadri, 22x28 cm broché. Prix : 25€ / port : 3€.

COMMANDER

Vues volées

la montagne du Lan - Beatrix Von Conta

La montagne du Lan (“Chapeau de Gendarme”), qui domine à l’Ubac Barcelonnette, est le paysage quotidien des habitants de la ville, leur repère. La montagne fidèle. La commune a engagé en 1998 un projet pour conserver ce paysage, qui veut tenir compte de ceux qui font cette montagne et les mettre en synergie : les agriculteurs, les forestiers, les marcheurs et grimpeurs. Une étude paysagère, des rencontres entre ces acteurs, un programme d’aménagement léger et des règles de conduite ont concrétisé cette ambition. Le musée de la Vallée a proposé comme contribution au projet le regard d’un créateur sur cette montagne, demandant à Beatrix Von Conta d’être celle qui en témoignerait. Ce que la photographe a accepté, ayant recours à un petit avion pour montrer d’en haut ce que les Ubayens ordinairement voient d’en bas.
2004, 21x21 cm, 36 p. broché. Quadri. Prix : 10€ / port : 2€.

COMMANDER

V'herbe

Claudie Hunzinger

Muguets, myrtilles, érables, mousses, fougères, prêles, ces pages d’herbe, demi-feuilles, se succèdent au rythme des pas dans le silence du vent. La forêt respire. Claudie s’arrête, ramasse une feuille d’érable maculée de taches parasitaires – éclaboussures d’encre – elle évoque la peinture, celle de Hans Hartung, la période tachiste.
Elle suggère alors l’alchimie de son art : la transmutation de l’herbe en verbe.
2003, 112 p. quadri, 30x23 cm broché. Prix : 22€ / port : 3€.

COMMANDER

Anasse

Les bibliothèques de l'autodidacte

À force de vivre d’un peu trop près les matérieux, une cime de mélèze s’étant abbatue sur son épaule, Michel Anasse a dû pendant six mois s’en tenir à des petits modelages de cire, à des dessins à peine effleurés.Lorsqu’il a retrouvé progressivement sa mobilité, il a entrepris des travaux plus grands : peignant à l’encre, à l’acrylique ; sculptant céramique puis bois ; puis dans des découpages, gauffrages, collages, donnant à la feuille blanche de papier épaisseur et profondeur.
Mais toute cette production est restée dans l’exploration du même thème initial : les bibliothèques de l’autododacte. Voilà plus de 30 ans que le sculpteur Michel Anasse a installé son atelier en Ubaye. Le musée de la Vallée à souhaité enrichir ses collections d’une série représentative de cette recherche homogène des bibliothèques : les moulages en bronze des cinq premiers modelages en cire, et six études du thème en deux dimensions : encre sur papier. 2000, 21x21 cm, 48 pages broché quadri. Prix : 10€ / port : 2€.

COMMANDER

Marcel Provence

un fou de patrimoine

À l’âge de 19 ans, Marcel Joannon (1892-1951) s’est donné comme pseudonyme Marcel Provence, marquant bien ce qui allait être l’engagement de toute sa vie : la Provence, sa culturue, sa langue, son patrimoine.
Coédition musée de la Vallée, musée du vieil Aix, musée de Moustier. 1995, 21x21 cm, 72 p. broché. Prix : 10€ / port : 2€.

COMMANDER

Les demoiselles Reynaud

Paysages, portraits et carricatures de Barcelonnette (1914-1967)

Pendant un-demi siècle, Marie-Louise, Marguerite et Jeanne Reynaud ont été au coeur de la vie culturelle de Barcelonnette.
Les “demoiselles du maire” (Rémi Reynaud leur père était aussi entrepreneur et architecte), ont utilisé le dessin comme moyen d’évocation sociale et paysagère. Portraits affectueux, carricatures plus incisives : toute la société ubayenne, riches et pauvres, petits et puissants est rendue par Marguerite avec verve.
Marie-Louise et Marguerite montrent en outre la Barcelonnette du début du siècle, avant les grands chantiers qui ont transformé la petite ville alpine.
Edition musée de la Vallée. 1991, 21x21 cm, 140 pages broché. Prix : 15€ / port : 2€.

COMMANDER