• Hommes célèbres

Homme célèbres

Originaires de Barcelonnette

De nombreuses personnalités sont originaires de Barcelonnette et de Jausiers, et ont même donné leur nom aux différentes avenues, rues et places.

Voici les plus importantes et plus illustres :

Raymond Beranger V (1205 - 1245)

Comte de Provence et de Barcelone, il reconstruit et fonde Barcelonnette en 1231.

Bien que le nom définitif de la ville ne soit donné que cinq siècles après, cela reste un hommage au Comté de Barcelone, en Catalogne. Ses quatre filles devinrent toutes des reines.

Duc de Berwick Jacques Stuart Fitz-James (1670 - 1734)

Maréchal de France, Commandant de l’Armée des Alpes et grand chef militaire sous Louis XIV. Fait preuve des plus hautes qualités militaires, grâce au rôle stratégique que représentait le fort de Tournoux.

Il fût l’un des acteurs principaux du Traité d’Utrecht qui rattacha la Vallée de l'Ubaye au reste de la France, le 11 Avril 1713.

Jacques-Antoine Manuel (1775 - 1827)

Avocat de profession, et homme politique libéral du début du XIXe siècle. Pures racines Barcelonnettes, il s’enrôla dans l’armée d’Italie et son courage lui a valu de devenir officier. Il fût sous le commandement de Bonaparte. Suite à une blessure de guerre il fût ramené à la vie civile où il devint avocat à Aix-en-Provence, sa réputation grandissante l’amena à s’intéresser à la politique.

Élu député en 1815 presque contre son gré, il accepta tout de même sa mission. Son désir de préserver les acquis de la Révolution, et ses discours virulents irritèrent les royalistes, alors majoritaires à la Chambre. Sa passion lui valut de se faire expulser de la Chambre des Députés, « manu militari » en se faisant ovationner par la foule.

Au lendemain de son expulsion, il revint a la Chambre et prononça sa fameuse phrase « M. Le Président, j’ai annoncé hier que je ne cèderai qu’à la violence, aujourd’hui je viens tenir ma parole » ; L’on peut lire cette phrase sur l’actuelle Place Manuel de Barcelonnette, inaugurée en 1934, ainsi que la mention « Bras, tête et cœur tout était peuple en lui ».

Les Trois Frères Arnaud (Jacques : 1781 - 1828 ; Dominique : 1784 - 1848 ; Marc Antoine : 1788 - 1849)

Originaires de Jausiers, Jacques et Dominique partent en 1805 pour la Louisiane et le Mexique, et demeurent les premiers ubayens à lancer le phénomène de l’émigration mexicaine. Marc Antoine les rejoint en 1826. En Louisiane, Jacques s’oriente vers l’agriculture, l’élevage et les plantations. Il reste tout de même associé avec ses frères dans des affaires industrielles et commerciales autour du coton et du textile. Jacques est assassiné en 1828, et laisse derrière lui une descendance de plus de 5000 personnes.

Émile Chabrand (1843 - 1893)

Grand industriel français parti au Mexique. Avant son retour au pays, il entreprend un tour du monde (Inde, Birmanie, Chine, Japon, États-Unis). Impressionnant observateur des êtres et des lieux, ce sont surtout ses cahiers de notes manuscrites, croquis, mais aussi sa magnifique collection ornithologique qui retiendront l’attention. Par ses dernières volontés, il fût l’un des généreux donateurs de la Vallée, par ailleurs une salle du musée La Sapinière, à Barcelonnette, lui est dédiée.

François Arnaud (1843 - 1908)

Notaire de profession, il fût conseiller municipal pendant 32 ans. Il fût aussi alpiniste, fondateur et Président du Club Alpin Français (CAF) dans la Vallée de l'Ubaye.
On lui doit la devise de la « Sabença » (association sur la connaissance de la vallée) : « Tout groupe humain, famille, cité ou nation, oublieux de ses ancêtres et insoucieux de son histoire quelque modeste qu’elle soit, n’est qu’un troupeau passant et paissant. »

André Honnorat (1868 - 1950)

Conseiller Général, Député et Sénateur des Basses-Alpes, Ministre de l’Instruction Publique et des Arts.

Parmi ces nombreuses étiquettes, il participa à la création, à Paris, de la Cité Universitaire Internationale pour une capacité de 5500 étudiants, la création de la lutte contre la tuberculose, entre autres… Depuis 1951, le lycée de Barcelonnette porte le nom de cet humaniste bâtisseur.

Paul Reynaud (1878 - 1966)

Homme politique, né à Barcelonnette. Il jongle tour à tour entre Conseiller Général, Député, puis Ministre dans plusieurs cabinets, il fût nommé Président du Conseil en 1940.
Arrêté à Barcelonnette, puis interné en 1940, jusqu’en 1945, il reprend une activité politique et se fait l’avocat de la Communauté Européenne.
Il quitte définitivement la politique en 1962, après 50 ans de bons et loyaux services.

René Chabre (1902 - 1958)

Durant la Résistance, il était chef du secteur civil et militaire. Il créa le premier numéro de « ça ira » organe de presse de la Résistance.

En février 1945, il présida le nouveau Syndicat d’Initiative, puis Maire de Barcelonnette en avril de la même année.

Pierre-Gilles de Gennes (1932 - 2007)

Ancien élève du Collège André Honnorat, il fût un grand physicien et chimiste, reconnu par ses pairs : il était membre de l’Académie des Sciences. Il reçut un Prix Nobel en 1991 grâce à ses contributions marquantes dans des domaines très variés (magnétisme, supraconductivité, cristaux liquides, polymères, mouillage etc.).
Il était aussi Directeur de l’École Supérieure de Physique et Chimie industrielle de la ville de Paris. Un de ses élèves disait de lui : « il était doué du talent de tout rendre simple ».
Il est fait citoyen d’honneur de Barcelonnette le 21 Août 2003, à l’occasion de l’inauguration de la place de la médiathèque qui porte maintenant son nom.
Il décède le 18 Mai 2007.